france italy spain russian emirates japanese chinese portugese 

LES CHÂTEAUX DU ROI LOUIS II DE BAVIERE.

Les châteaux de Neuschwanstein, Herrenchiemsee & autres - Le roi fantasque Louis II et ses châteaux.

Le roi Louis II de Bavière est toujours très apprécié. Nous pouvons encore voir de vieux Bavarois assis à leur table d'habitués et portant un petit portrait de Louis II sur leur couvre-chef folklorique. Sans aucun doute, avec ses châteaux, ce monarque est une vitrine touristique de la Bavière à travers le monde. En tant que Munichois il est permis de considérer la chose de manière plus objective, en effet, Louis II n'a rien fait pour Munich. Il détestait cette ville. Après d'innombrables querelles avec le parlement bavarois, aigri, il a quitté Munich. Louis II n'était pas un démocrate et il aurait préféré être un monarque absolu. Au milieu du 19ème siècle, à Munich, ceci ne fonctionnait plus, par conséquent il fait construire ses châteaux bien loin du parlement détesté. Du point de vue de l'histoire de l'architecture, ses châteaux font partie de l'époque de l'historicisme durant laquelle il était usuel de copier des styles de construction historiques et des bâtiments dans leur intégralité.

 

Le roi Louis II de Bavière : nouveau château de Herrenchiemsee

 

3164396700 6a1d80f246 z

Pratiquement aussi beau que Versailles : Herrenchiemsee (photo: Flickr.com/digital cat)

 

Louis II admirait ses modèles français, la branche des Bourbon, surtout Louis XIV. Cette admiration se reflète aussi dans ses châteaux, en effet, ils sont tous français. C'est tout à fait évident à Herrenchiemsee, en effet, au milieu de l'île de Chiemsee, se trouve une copie de Versailles. Seule la partie centrale du front de jardins de l'époque de Louis XIV a été reproduite. Reconstruire tout Versailles aurait été onéreux, en effet ce château avait été construit pour environ 10.000 courtisans et a nécessité plusieurs siècles pour sa construction. Cet espace aurait été trop vaste pour un seul roi, sans cour. Dans le château de Versailles original, les nobles se battaient à l'époque pour toute pièce devenant libre. Louis II n'a vécu que peu de jours dans son château qui n'a jamais été terminé. Si l'on compare l'original et la copie, une chose saute aux yeux : l'œuvre d'art la plus importante et la plus impressionnante fait défaut, c'est-à-dire le jardin de Versailles. Par contre, à Herrenchiemsee, des chemins romantiques, un accès au Chiemsee par bateau et, bien sûr, une vue sur les Alpes par beau temps vous attendent.

 

Accès : prendre l'autoroute A8 (Salzbourg-Munich), sortie Bernau vers Prien sur le Chiemsee. Au rond-point de Prien suivre la signalisation (Chiemsee ou Königsschloss). Des bateaux circulent régulièrement à partir de Prien/Stock vers la Herreninsel. Vous trouverez les horaires du train ou du bateau du Chiemsee sous www.chiemsee-schifffahrt.de.

 

Le roi Louis II de Bavière : château de Neuschwanstein

35899064 80972b4109 b

Un décor célèbre dans le monde entier : Neuschwanstein (Photo: k4dordy)

 

Ce château fait partie des plus célèbres curiosités du monde. Comme dans un conte de fées, il trône sur une cime dans une mise en scène spectaculaire. Pour la construction de ce château, le roi Louis II s'est inspiré d'une visite en France. Il a visité le château de Pierrefonds. A l'époque, l'architecte français Eugène Viollet-le-Duc a transformé la ruine en résidence privée pour Napoléon III. Le moyen-âge français appréciait les tours rondes, typiques de Neuschwanstein. À l'encontre des châteaux fortifiés du moyen-âge, le château de Neuschwanstein était une pure mise en scène, construit comme un décor sur une idée romantique du moyen-âge. Louis II aimait la musique de Richard Wagner et donc aussi toutes les évocations lumineuses du moyen-âge allemand. Et ainsi, le visiteur sera accueilli par toutes sortes de fresques avec des représentations des opéras Parsifal et Lohengrin.

 

Du point de vue de l'histoire de l'architecture, le château fait partie de la période européenne de l'historicisme. Les châteaux-forts historisants ont aussi été érigés ailleurs. Mais aucun n'est aussi beau. La construction peut avoir un aspect moyenâgeux mais les possibilités techniques du 19ème siècle ont été complètement exploitées. Par exemple, il y avait un chauffage et de l'eau courante. De même, le matériau révolutionnaire de cette époque, l'acier, a été employé. Les colonnes cachent des supports et des profilés en acier.

 

Accès : prendre l'autoroute A7 (Ulm – Kempten – Füssen) jusqu'à la fin de cette autoroute. À partir de Füssen, par la route nationale B17 en direction de Schwangau ; à la sortie de la ville, prendre à droite en direction de Hohenschwangau. Dans la ville de Hohenschwangau seuls des parkings payants sont disponibles (5 euros par voiture particulière – prix au 1/4/2011). Par le train de la Deutsche Bahn (www.bahn.de) vers Füssen puis avec le bus RVA/OVG 73 en direction de Steingaden / Garmisch-Partenkirchen ou le bus RVA/OVG 78 en direction de Schwangau jusqu'à l'arrêt Hohenschwangau / Alpseestraße.

 

Le roi Louis II de Bavière : Linderhof

220267409 27d6544f2f b

L'intérieur opulent du kiosque maure (photo: Flickr.com/Oefe)

 

Louis II de Bavière résidait le plus souvent à Linderhof. Il aimait ce petit lieu de retraite. Le bâtiment de style néobaroque surchargé rappelle un château de plaisance français, cependant il lui manque la clarté et l'élégance. L'intérieur du château a été conçu dans le style rococo. De manière similaire à Herrenchiemsee, un mécanisme a été développé ici pour créer « une table ouverte ». Le véritable point fort réside cependant dans les constructions du parc : le kiosque maure, la maison marocaine, le dénommé « refuge de Hunding » et l'ermitage de Gurnemanz. Le point de mire absolu : la grotte magique de Vénus, une scène reconstituée provenant de Tannhäuser, l'opéra de Wagner. Le roi Louis II se faisait transporter dans une gondole en forme de coquillage, baignée par les jeux magiques de lumière et la musique de Wagner. La toute nouvelle société BASF avait participé à la mise en couleurs des jeux de lumière. Cependant le décor est actuellement très endommagé et soutenu par des filets et des échafaudages afin de protéger les visiteurs des morceaux de ciment qui peuvent chuter. Une rénovation est actuellement en préparation.

 

Accès : prendre l'autoroute A95 et la route nationale B2 vers Oberau. Puis suivre la signalisation vers B23/Ettaler Strasse en direction d'Ettal. Après Ettal, tourner à gauche sur la route ST2060. Tourner à Linderhof vers le château. Par le train de la Deutsche Bahn (www.bahn.de) vers Oberammergau puis par le bus 9622 vers Linderhof.

 

Le roi Louis II de Bavière : maison royale de Schachen

238684832 8dfb7d7475 b

Le refuge de Schachen se trouve à 1800m d'altitude (photo : Flickr.com, Mundus Gregorius)

 

Ce petit château en bois se trouve à 1866 m sur le mont de Schachen, au sud de Garmisch-Partenkirchen. On l'atteint à pieds via l'hôtel de luxe Château Elmau, sur la dénommée voie royale. Le rez-de-chaussée du bâtiment n'offre rien de spécial tandis que le premier étage nous plonge dans les mille et une nuits – la salle turque, revêtue de tapis précieux, le murmure d'une fontaine, des plumes de paon, des vases et des lustres. Les vitres en verre brisent la lumière colorée. Cette pièce s'inspire du style des palais turcs. Cependant la marche nécessaire de la vallée jusqu'à ce bijou durera entre 3 et 4 heures.

 

Accès : à partir de la gare centrale de Munich (« Starnberger Flügelbahnhof ») vers Klais (départ chaque heure). L'aller simple coûte environ 16 €. À partir d'Innsbruck (Autriche) : prendre le train vers Mittenwald puis continuer vers Klais.

153338047 5105cd1a95 o

Aujourd'hui malheureusement des rénovations sont nécessaires : la grotte de Vénus (photo: Flickr.com, Allie Caulfield)

 

Louis II de Bavière avait encore prévu d'autres châteaux et constructions, comme par exemple un palais byzantin à proximité de Linderhof. Mais ceci est resté à l'état de projet. Nous connaissons la suite.